Sophie Savage recherche un partenaire particulier.
Nathorod recherche d'anciens compagnons de voyage !
Sarah Vermeil recherche sa sœur jumelle.
Xander Thrace recherche sa mère et sa sœur Mythique.
Rydhal recherche des Employé·e·s.
Vous cherchez vous aussi ? Il suffit d'aller ici !

10 Validés

12 Validées

15 Validés

17 Validées

5 Validé·e·s



 

Présentation de John Van Hecke, une voix Insouciante ?

 :: Catégorie 02 :: Once Upon The Time Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Admin
Messages : 97
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 27
Localisation : TEST01
Chapitre premier
~Quand tout commence...


    John Van Hecke
    Age : Aux dernières nouvelles, il est écrit sur mes papiers humain que j'ai 31 ans. Mais bon, entre nous, c'est de la broutille leurs papiers aux humains. Si on devait mettre mon âge, on devrait écrire 1096 ans. La vache ! Quand j'y pense, j'suis vraiment vieux...Bof, on fait avec. Et puis, la retraite approche !!
    Race & Groupe: J'appartiens au Peuple des Forêts, en tant que Basilic. Oui, j'ai bien dit Basilic, et non, je ne parle pas de la plante utile en cuisine ! Non mais oh !

    Intégré ou Séparé à la société humaine: Moi , je suis super bien intégré oui ! Que se soit les lois humaines, drôles comme jamais, ou leurs technologie : j'adore ! Et puis, c'est agréable, la compagnie humaine. Fin' bref, je suis intégré, peut-être un peu trop d'ailleurs ? Bah, chacun ses défauts...
    Nationalité : Au vu de l'identité que j'ai prise, vous savez, ce nom en "Van", je dois dire qu'il marque ma nationalité. Pour faire dans le simple, je suis de nationalité Néerlandaise. Et bien oui, "Van" c'est néerlandais, et non pas Allemand ! Les allemand, c'est "Von" ! Nah !

    Métier : En fait, normalement, je suis jute la Seconde Voix. En tant que tel, je n'ai pas le "droit" d'avoir un autre travail...Mais, comment dire, j'adore embêter mes confrères et consœurs. C'est un plaisir, incommensurable. Ils sont si marrant à partir au quart de tour. Enfin bref, pour la peine, j'ai osé me dégoter un job chez les Humains. Comme je vous l'ai dit, je les adore...alors, je les aide à ma façon ! En somme, je suis psychiatre, spécialisé en thérapie par hypnose, dépression et délires. Pour le dernier cas, cela m'aide à repérer des personnes qui possèdent la vue et pensent être fou...Mais chut, je ne veut pas que les autres Voix sachent pour cette dernière raison...
    Situation financière : Je suis, en terme financier, dans une situation aisé. Je croule pas sous la fortune, me balade pas en mercedez coupé sport, mais je m'en sors très bien.

    Sexualité : J'avoue, je suis Bisexuel, bien que plus porté sur le genre Masculin que féminin. Après, j'avoue être ambivalent. Seul le, ou la, partenaire pourra me permettre de décider de ma "place" et de notre type de "relation".
    Pouvoir : Bon, je dois avoir l'hypnose...m'en sert au boulot. J'ai des facultés innée pour empoissonner autrui (aussi bien au sens propre que figuré, hein !). J'ai aussi des talents dans les domaines des strangulations. Et puis, j'crois savoir que c'est tout. C'est déjà pas mal : non ?

Sur cette première partie vous pouvez ajouter une playist.



Chapitre Deuxième
~Dis moi ce que tu es...


    Physiologie:

    • Qui se cache derrière le masque?
      Bon, il semblerait que certaines personnes soient curieuses de mon apparence derrière l'illusion de l'Humain. Je vais être franc avec vous, je trouve que ma véritable apparence à de quoi faire fuir de nombreuses créatures, humaines ou non. Ma Race a alimenté bon nombres de mythe, et parfois je le C*nçoit...la vérité s'en approche.
      Je suis celui qu'on nomme un Basilic, ou encore, un Cocatrix. Oui, Cocatrix...vous connaissez vos légendes ? Oui ? Et bien, la légende de ma race date du moyen-âge. Un Confrère, ou une consœur, s'est fait remarqué j'imagine...Comment lui en vouloir ?
      Dans tout les cas, je suis grand....pour un Coq ! Avouons-le, je dois bien faire un bon deux mètres sous ma vraie forme. C'est beaucoup moins grand qu'un Dragon et autre créature...mais j'avoisine, voir suis encore plus petit, que ma "cousine" wyvern.

      Que vous dire sur mon "vrai" moi ? Ah...oui..."Coq", mais c'est seulement en partie ! Ok, mon sale caractère de M*rde doit provenir du fait que je une tête de "coq", mais : qu'y puis-je ? Vous savez il est totalement logique que ma tête soit celle d'un coq, et que j'ai des ailes dont le plumage est...inexistant. En fait, on dirait des ailes de dragons...des ailes à l'idée de cuir épais, de cuir de reptile...
      Par contre, mon corps est recouvert d'écaille, et j'ai une queue, un peu à l'image des dragons. Mais, je vous prie, ne me comparer pas à ces bestioles de "grande sagesse"...cela me ferait me sentir mal !

      Pour terminer, que rajouter ?
      Oh, mes yeux sous ma vraie forme...il est conseillé de ne pas les regarder. Vous savez, je suis une créature dont le regard fige, paralyse : "change en pierre" comme dise les légendes. Je vous rassure, vous n'aller pas devenir une statue, cependant, sous ma vraie forme...mon pouvoir d'hypnose est tel que je peux faire de mon vis à vis ma p'tite marionnette choupie ! Bon, j'avoue, je suis aussi un poisson ambulant.
      Je n'ai pas de crocs, mais un puissant bec. Par contre, mes écailles suintent de poisons. Mon simple contact est toxique pour tout vous avouer. Franchement, c'est loin d'être l'pied pour les rapport. Oh, je vous rassure ! Ma véritable apparence est loin d'être prompt à copuler. Soyons franc, je ne ressemble pas à grand chose sans mon illusion. S’en est triste, dérisoire, attristant !
      Que dire de plus ? Points faibles ? Car vous croyez qu'une créature capable de faire de vous sa marionnette, de vous empoissonner d'un contact et de vous étrangler avec sa puissante queue "draconienne" a un point faible ? Et bien...Vous avez raison.

      Mon regard est ma plus grande force, mais aussi ma plus grande faiblesse. Sous ma forme humaine, je contrôle mes aptitudes d'hypnoses...mais sans elle, elle est active 24/24h et 7/7j ! Aussi, je peux me prendre le retour de bâton. D'ailleurs, à cause de ça, je déteste les...miroirs. Même en humain, je ne me sens pas à l'aise à voir mon reflet...La vision de ce que je suis me fait...peur. Je crains ce pouvoir d'hypnose plus qu'on ne le pense. car je sais qu'il est celui ayant amené à faire de nous, les basilics, de véritables raretés.
      Enfin, pour l'heure, permettez que je continue de faire mumuse en me jouant de vous ! Et puis, ne croyez pas...mais mon instinct bestiale est ce qui m'a permit d'être considéré comme une créature spécialisé dans la traque. Nous, les cocatrix, avons pour fierté le fait d'être du genre à traquer nos proies jusqu'à la fin. On est des acharnés ! Et puis, mes pattes de coq m'offrent une belle mobilité...et mes ailes sont assez puissantes pour me permettre de voler sur de légères distances. Bon, dans ce dernier cas, adieu la discrétion de la chasse....mais on fait avec ce qu'on a : non ?


    • Pour tromper son monde...
      Comment ça "tromper son monde" ? Je tiens à vous informer que mon apparence humaine n'est pas là pour vous duper, mais bien pour vous protéger. Camoufler ma forme de "coq" est une chose peu aisée, et franchement, vous devriez me vénérer que de prendre la peine d'ainsi vous aider. Ok, je vais être franc...cette apparence me met plus à l'honneur que l'autre, alors, c'est pour ma satisfaction personnel que je la revêts. Mais bon, là, ça casse le mythe du psy' gentil et bienveillant ! Enfin, on fait avec.

      Je mesure un bon mètre 80 sous cette forme. Au départ, j'ai eu du mal avec cette taille...perdre 20 bon centimètres, ça vous donne des sensations vraiment space. Mais comme pour tout, on s'habitue.
      J'ai les cheveux mi-longs, que je coiffe souvent en catogan ou laisse détacher. Ils sont bruns-noirs selon la luminosité, et éparpillés dans tout les sens. J'aime ce style un brin "sauvage". Cela me donne un charme fou...surtout lorsqu'on plonge son regard dans mes yeux d'obsidiennes. Et puis, le bouc que je laisse parfois pousser sur ma peau de pêche accentue encore d'avantage cette illusion forte de réalisme.

      J'aime mon visage humain, j'aime mon corps humain...mais ce n'est pas pour autant que je me fixe dans le miroir. Cela me met mal à l'aise que de regarder mon torse musclé, mes fesses fermes, et mes jambes fuselées. D'ailleurs, elles, la première fois que je les ai eus...c'est ce qui m'a le plus fait bloqué avec les mains. Sous ma vraie forme, j'ai des pattes de coq et des ailes à la place des membres "communs". Comprenez ma surprise, et ce qui m'a tant déstabilisé...

      M'enfin, je me suis habitué au corps humain, et apprécie grandement leurs modes. J'adore les fringues en cuir, ou encore, l'éternel jean/chemise. En fait, je m'habille de tout. Chemise, pantalon droit pour le boulot. Chemisette ouverte sur un tee-shirt avec un jean pour traîner. Vêtement de cuirs bien cintré et sexy pour m'éclater. Je jongle avec les styles, et m'amusent de l'effet qu'ils donnent sur moi. J'ignorais que les vêtements pouvaient être si drôles.
      Oh, et j'avoue que je trouvais l'idée des piercings vraiment cool et amusante. C'est pourquoi j'ai les oreilles percées. Deux trous à droite et trois à gauche. Je jongle sur les bijoux à y mettre, selon mes tenus. Je trouve que c'est fun et classe. Bon, j'hésite à me faire percer l'arcade, ou la langue...mais je pense que j'attendrais si jamais je le fait.

      Je pense avoir dit l'essentiel : non ? Allez, je vais vous laisser...j'suis pas coq à accaparer la basse-cour.



    Psychologie:
    Ah ah ! Dois-je me la jouer fin et délicat comme le veut mon métier de psychiatre ? Bof, on parle de moi, alors, allons-y gaiement, simplement même.
    Je suis un homme assez simple, qui ne cherche pas à avoir de folles ambitions dominatrices ou que sais-je encore. J'aime la simplicité, le petit rien du quotidien. Me lever le matin, boire un café, me prélassait au soleil, bouquiner, discuter, écouter les autres...Ce sont là des bonheurs simples, mais des bonheurs que je cherche, que j'aime. La tranquillité est un peu l'apothéose de ma recherche, avec la découverte, la compréhension des choses. Bon, j'avoue ne pas avoir un caractère très facile non plus.

    Comme tout être vivant, j'ai mes défauts et mes qualités. Ma capacité à rester zen, et détendu, peut être à double tranchante. En cas de crise, elle me permet de réfléchir correctement...Mais bon, parfois, on attendait de moi que je sois plus "réactif", que je me presse d'avantage. Mais que voulez-vous ? Je suis un brin fainéant.
    Ensuite, j'aime titiller, taquiner, me moquer. C'est toujours amusant, ça met du baume au cœur, et ça casse l'ennui que je vois arriver à des kilomètres. Probablement est-ce pour cette raison que je passe mon temps à contredire Caprice, taquiner Wolfi. Et aussi est-ce pour cela, que je suis de tout cœur avec ce Nouveau Roi. Il m'amuse, me détend, et met un brin de fraicheur. Il me semble un peu perdu, et me donne envi de l'aider, de discuter avec lui, de découvrir qui il est. Un peu comme pour mes discussions avec Wil'. Il est délirant comme type, et j'pense ne pas me tromper en disant qu'il m'a bien cerner l'vieux sylvestre.

    Que dire d'autre ? Je ne suis pas un génie, alors, ne vous attendez pas à ce que je vous cite la valeur de pi à je ne sais combien de chiffres après la virgule. Connaître 3,14 me suffit..Pourquoi en savoir plus ?
    J'aime l'apprentissage, mais pas quand il devient omniprésent. En fait, ce que j'aime, c'est apprendre de l'humain. Ce "feu de paille" à la vie si courte semble tellement apprendre, s'amuser et découvrir en si peu de temps : cela me fascine. Leurs facultés d'adaptation me paraissent redoutables...Alors que moi, il m'en a fallu du temps avant de comprendre leurs us, coutumes et mœurs ! Oui, les humains sont passionnants : fascinants. Mais bon, je suis quand même mieux qu'eux : non ? Et je paralyse le premier à crier "égocentrique" ! Je ne le suis pas...Vu que je suis Moi.

    Hum...Après ça, disons que j'ai du mal à me passer de l'objet nommé cigarettes. Et que mon attitude donne souvent l'impression d'être un pur "je m'en foutiste". Mais je vous l'ai dit, j'aime ce qui est simple...Pourquoi se presser, pourquoi se compliquer ?
    Peut-être qu'on pourrait prendre mon comportement pour de l'incompréhension, un manque d'efforts, de l'inconscience même...Mais, je me juge comme étant du genre à faire passer mon bonheur en priorité, et il est si simple de l'obtenir : pourquoi m'en priverais-je ?

    Hein ? Un ennui avec les enfants ? Oh ! J'adore les enfants, mais je ne peux pas en avoir. Nous, les cocatrix, nous sommes stériles. Nous n'avons pas pour existence de perdurer notre race, vu que nous naissons selon les influences de Sirius, d'un Coq et d'un Crapaud. Je regrette ce fait avec beaucoup d'amertume...Aussi, ne puis-je m'empêcher d'être doux, affectueux, et un brin gaga avec les enfants. Qu'ils appartiennent au domaine du Merveilleux ou des Humains, j'aime les enfants. Si je n'avais pas choisit d'être psy pour en apprendre plus sur le genre humain, je pense que j'aurais posé pour être Maître d'École ! Enfin, lorsqu'il sera temps de disparaître pour réapparaître ailleurs avec une autre identité, peut-être prendrais-je ce métier ?



Chapitre Troisième
~Il était une fois...


    Ah...Le Moyen-Âge ! L'origine des mythes et légendes sur le basilic, mi-coq, mi-reptile. Chose abjecte, créature immonde à craindre comme la Peste. Quand j'y pense, je suis né en plein dans le "rush" des basilics...En fait, je pense avoir fait partit des rares de ma race à avoir alimenté les mythes d'ailleurs. Mais, qui puis-je ? J'étais une créature sans aucunes connaissances de la vie, et qui ne cherchait qu'à découvrir...alors, pourquoi me serais-je soucier d'autre chose que de découvrir ce monde, de remplir mon estomac, et de voyager là où me portait mes pas ?
    J'étais un p'tit gars ayant pour parents...Et bien, en fait...n'ayant pas de parents. Oh, si ! Un crapaud qui a couvé mon œuf...Le pauvre, il a finit dans mon estomac. Mais plus jamais je n'ai mangé de batraciens ! Ils ont vraiment, mais vraiment, un sale goût. Pire encore que ces horreurs de choux de Bruxelles.
    Enfin bref, entre l'inclinaison d'une fichue étoile nommé Sirius, le fait miraculeux de tomber sur un coq de 7 ans prés à pondre un œuf, et l'espoir de trouver un crapaud prés à couver le dit œuf durant 9 ans...On comprend que les représentants de la race dite des Cocatrices est bien...C'est pas commun. Et puis, l'autorité parentale dans mon cas, c'était le néant.

    J'insiste sur le "était"...Car cela n'a duré ainsi que durant un siècle. Un siècle durant lesquels je jouai des tours aux humains, me promenaient, chassaient, vivaient comme un véritable animal sauvage, sans même avoir prit la peine d'apprendre le langage.
    Je trouvais les humains bizarres...A ma vue, il semblait devenir des jouets dociles...et sinon, ils hurlaient et s'enfuyaient. J'adorais leur courir après, pensant qu'il voulait jouer...Mais le contact avec mes écailles semblaient leur être douloureusement néfaste. Je vous semble cruel ? Aux dernières nouvelles, un enfant est cruel...et moi, j'étais un enfant.
    Il faut dire que l'Ordre m'a alors repéré, et m'a envoyé ses traqueurs. Je jouais à "cache-cache" avec eux. Ils étaient si amusant...C'est alors que je le rencontrai. Il fut le premier à me voir, aussi, mon pouvoir ne fit-il pas immédiatement effet. Alors, il eut le temps de me contrôler et de m'empêcher de fuir. Moi, petite bestiole d'un mètre à peine à l'époque, j'étais dominé et je devais être amené auprès du Roi de l'Ordre et de ses Voix pour être jugé.
    Ce traqueur était un elfe...un elfe sylvestre. Il semblait être parfaitement capable de se fondre dans le peuple humain. Moi, j'en vint à apprécier son odeur alors qu'il me transportait auprès des dignitaires de cette organisation qui m'étais inconnu. Je pense que je me souviendrais toute mon existence durant de mon "procès". Une crise de rire !

    Je vous explique...
    Lorsqu'on m'a détaché, et qu'on a voulu me garder en place, j'me suis mit à bondir partout comme un cabri, et à me coller aux jambes de cet elfe. Je ne voulais plus le lâcher...Il sentait si bon...il était si doux. Je m'étais entiché de lui, aussi simplement qu'un enfant s'entiche d'un adulte et y voit un parent. A la vue de mon comportement, à la limite du chiot voulant jouer avec sa maman et courant partout, le conseil a compris que mes actions...n'étaient que pur maladresse, absence d'éducation parentale. Je fus donc gentiment gracié, et comme je m'étais collé aux basques du Traqueur du début à la fin, et cela malgré toutes ses tentatives pour me fuir, on me confia à lui !
    Il se nommait, Ewindel Filoriel. Bon, à présent, mon "papa" se nomme "Ewindel Van Hecke" et il est inscrit sur les papiers que lui et moi nous sommes...frères. Mais bon, il faut dire que en 900 ans, on a du changer à quelques reprises d'identité. Enfin, là est une autre histoire : vous ne croyez pas ?

    Ewin' devint mon papa, chouette ! Je crois qu'il a parfois eu des frayeurs à cause de mes actions...comment dire...insouciante ? Gamine ? Dangereuse ? Interdite ?
    Déjà, son premier challenge fut de m'apprendre le langage, puis, à lire et à écrire. Il m'a aussi apprit à différencier une action visant à aider, et une visant à nuire. Pas le "Bien" et le "Mal"...Mais bien, ce qui est fait avec une attention "noble" et ce qui est fait avec une intention "malsaine". Car parfois, il faut mal agir pour aider, ou en agissant selon les lois, on apporte le malheur. Quand j'y repense, cette vision des choses me plaît énormément...peut-être est-ce une raison supplémentaire de dire que je l'adore mon père elfique ?

    Lorsque j'eus, quoi...300 ans et des poussières ? Ouais...Donc, lorsque j'eus un brin plus de 300 ans, j'en vint à filer mon p'pa alors qu'il bossait. J'ai faillit avoir pas mal d'ennui comme ça, mais bon...papa me sauvait.
    Se rendant compte qu'il ne pourrait être débarrassé de son coq de fils, nommé "John" depuis moins d'un siècle alors....car "bestiole" sonne mal selon lui...et c'est lourd sur le long terme. Enfin bref, il se rendit compte qu'il ne pouvait me bouler loin de lui, alors, il me déclara comme apprentie traqueur de l'Ordre, et devint mon Maître en plus de mon Père. C'est à lui que je dois le savoir et l'expérience de traqueur qui a fait de moi, par la suite, un Roi.
    Dans tout les cas, je devins officiellement Traqueur pour l'Ordre lorsque j'eus enfin assimilé le monde humain. Il venait de quitter le Moyen-Âge, et la façon dont il évoluait me fascinait, et me fascine toujours. Ma réaction amusée Ewin', et c'est lui qui m'offrit un moyen sûr de côtoyer les humains. Je maîtrise mal l'art du glamour, et ne pas être toxique ou ne pas hypnotiser à tout va m'est difficile sous ma vrai forme. Alors, pour compenser, Ewin' m'a offert une amulette au cœur de laquelle une pierre magique sommeille. Cette pierre est la source de mon glamour...Et me donne l'apparence que mon esprit associe à mon corps. Pour cela qu'il y a 600 ans, j'avais l'apparence d'un morveux de 15 piges. L'adolescence....alala, je courais après les filles et les garçons, heureux d'avoir enfin un corps me permettant de découvrir les choses. M'enfin, que voulez-vous ?

    A l'heure actuelle, je porte toujours cette pierre qui me permet de maintenir mon glamour et de restreindre mes pouvoirs...Mais je la porte désormais en boucle d'oreille, ni plus ni moins. C'est mon bien le plus précieux je dois dire...
    Je fus reconnu comme prétendant au titre de Roi avec le temps. Lors du couronnement de Marsh' d'ailleurs. Son règne me rappela moi, avant que Ewin' ne me "dresse" pour tout avouer. J'en fut grandement amusé...
    Le temps fila, et les choses perdurèrent. Je travaillais en solo, ou en duo avec Ewin'...J'avais du mal à accepter le contact avec d'ordre membres de l'Ordre...ils ne comprenaient généralement pas mon humour, et les voir partir au quart de tour m'éclatait.
    Puis, Wolfy devint Roi. Le borde sans nom qui eut été ce siècle, je m'en souviens encore. Missions sur missions, Guerres sur guerres. Batailles sur batailles. Pas un seul instant pour soi : l'Enfer ! Et tout ça, en tâchant de ne pas être grillé par les humains !!! Imaginez le bordel ambiant !!
    Enfin, lorsqu'il dût rendre sa place, j'me suis dit "espérons que le prochain Roi soit plus calme"...et je me maudis d'avoir alors oublié que j'étais parmi les prétendants depuis déjà quelques siècles. Aïe ! Du boulot, des responsabilités...Ewin' : help me ?

    J'ai cru devenir fou avec tout le merdier que m'a filé Wolf. Franchement, le loupiot aurait-il put être moins brute dans ses actions, et penser au pauvre type qui prendrait la relève du foutoir ? Je hait le ménage en plus...
    Mon siècle de règne fut à tâcher de recoller les morceaux de tous les côtés. Membres de l'Ordre, ennemis, humains...j'ai cherché à reconstituer ce que Wolf avait presque massacré...j'ai cru en devenir dingue pour tout dire. Et puis, j'avais la manie de me faufiler hors d'Eraziel...faisant criser les voix -à l'exception de Wil' et Marsh'- pour mon manquement de considération, mon insouciance.
    Puis, je rendis volontiers le trône...jusqu'à ce que Père me rappelle que la retraite, elle devra attendre encore 500 ans au moins : l'Enfer !!!
    J'ai prit plaisir à titiller Caprice, l'ange pas si angélique que ça. Elle m'amuse tellement avec ses idées de grandeur : elle est top'délire ! J'ai aussi prit la manie de m'absenter des réunions, ou d'arriver en retard...C'est au couronnement de ce cher Elfe Noir que j'ai prit la décision de pourrir un peu plus l'coin, en devenant psychiatre envers et contre tous. Je crois avoir donner des cheveux blanc à p'pa à ce moment là...Mais, le nouveau Roi est un tendre, il va pas m'envoyer les exécuteurs au cul pour si peu : n'est-ce pas ?

    Dans tout les cas, je suis curieux de ce qu'il va advenir du monde merveilleux, et aussi, des humains. Et si au passage, je peux continuer à chouchouter Marsh', discuter avec Wil', faire tourner en bourrique Wolf, énerver Caprice, amuser le Roi et le soutenir....et embêter Papa Ewindel : que puis-je demander de plus ?
Dim 3 Avr - 4:09
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Méandres d'Alexander Dark :: Catégorie 02 :: Once Upon The Time-
Sauter vers: