Sophie Savage recherche un partenaire particulier.
Nathorod recherche d'anciens compagnons de voyage !
Sarah Vermeil recherche sa sœur jumelle.
Xander Thrace recherche sa mère et sa sœur Mythique.
Rydhal recherche des Employé·e·s.
Vous cherchez vous aussi ? Il suffit d'aller ici !

10 Validés

12 Validées

15 Validés

17 Validées

5 Validé·e·s



 

Fiche de Présentation

 :: Catégorie 02 :: Opus Luna :: Shigo Kyoshin Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Admin
Messages : 97
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 27
Localisation : TEST01
• Kyoshin Shigo •




Nom : Kyoshin.
Prénom : Shigo.
Surnom : To’chan, Chichi, Tô-sama, Oto-san…etc.
Âge : 45 ans.
Date de Naissance: 13 Mai.
Signe Astrologique: Taureau.
Préférence Sexuelle : Bisexuel…Seme ? Uke ? Cela dépend juste du partenaire voyons !
Race : Humain.
Emploi : Ingénieur en Robotique.


------
Physique : Mûr. C’est là le premier mot qui nous vient à la bouche, lorsqu’on observe le physique de Shigo-san. Il faut dire aussi qu’il n’est plus un enfant, loin de là même. Quoiqu’on dise, il fait la quarantaine, et cela ne le dérange en rien. Bien au contraire, ça lui donne plus d’autorité parentale.
Quoiqu’il en soit, Shi’ mesure un bon mètre 90, pour un poids avoisinant les 85 Kg. Assez musclé, il entretien son corps en faisant régulièrement du sport. Un esprit sain : c’est bien. Mais encore faut-il avoir un corps sain lui aussi ! Et puis…Courir a toujours eu le don de lui éclaircir les idées. Aussi…ce sont les nombreuses heures de footing qui lui ont permis de garder la forme.

Enfin…Shigo possède des yeux d’un bleu profond. C’est un bleu assez envoûtant, surtout qu’ils sont souvent empli de tendresse et d’amour. Malgré les moments de tristesse, la joie marque aussi cet homme. On peut dire que son sourire nostalgique et doux, son regard empli d’expérience, ses bras puissants qui vous protège…tout ça donne à notre cher Humain un côté protecteur, et nous met rapidement en confiance. Et puis, même s’il se trimballe parfois avec sa barbe de 2-3 jours, on ne lui en veut pas quand il « pique » légèrement !

Je pense avoir dévoilé l’essentiel. Après tout, Shigo est un homme normal, banal même aux yeux de certains ! Ah ! Si ! J’ai oublié un détail qui a son importance. Au niveau de la cuisse droite…Shigo-san a une longue cicatrice. Cette-dernière fait toute la longueur de la cuisse, et est d’une couleur démontrant le fait qu’il s’agissait d’une plaie des plus importantes, profonde en serait le terme exact. C’est l’une des raisons qui fait que notre mister ne met jamais de short ! Pour le reste de son style vestimentaire…Et bien, il reste sur le classique « Jean-Chemise »…mais peu parfois varier. Surtout si ses enfants décident de s’y mettre !


Caractère : Un homme complet et parfaitement équilibré ? Oui…et Non. Shigo est, certes, un homme que l’on pourrait qualifier d’entier…mais il a des craintes qui parfois, le rende assez exubérant.
Tout d’abord, il vous faut savoir que c’est un homme au grand cœur. Un homme tendre et aimant, loyal et fidèle. Ce sont ces qualités, et son passé, qui font aussi que sa plus crainte est la perte d’un être aimé. Depuis la mort de son épouse, il est devenu surprotecteur. Parfois, cela peut même en devenir effrayant.

Mais on ne peut oublier le fait que se soit un homme à la fois gâté, et détruit, par la vie. Le temps lui a souvent reprit ce qu’il avait de plus cher…et il veut tout faire pour préserver ce qu’il considère comme « la chair de sa chair ». Je vous l’accorde…Tous ces enfants ne sont pas les siens par le sang…Mais les sentiments, les moments passés…Tout ça, ça fait de lui leur « Père » à ces morveux.
Vous l’aurez comprit, c’est un homme avec le sens des responsabilités. Il n’est pas du genre à oublier de passer à l’école récupérer ses enfants, ni-même, à en laisser un seul dans la voiture et l’y oublier.
Et puis, c’est un grand perfectionniste aussi…et un maniaque du rangement ! D’ailleurs, cela désespère souvent le reste de la famille que de le voir les trois quart du temps en train de ranger !

Qu’ajouter ? Il cherche l’amour ? Oui…et Non. Sur son lit de mort…sa femme lui a dit de se trouver une autre personne, qu’il faudrait qu’il l’oublie. Que quelqu’un devait le mériter ailleurs…Mais après seulement une année, notre cher ami ne pense pas encore à oublier sa femme. Il est encore en deuil…Pour combien de temps encore ? Seul le temps nous le dira….


Histoire : Tout commença en mai, dans la région d'Hokkaido au Japon. Au sein d'une famille modeste naquit Kyoshin Shigo.
Autant être clair...Il eut une vie somme toute normal. Par contre, et ce fait est notable, c'est un grand fan de Baseball. En fait, il a arrêté d'en jouer au cours de sa deuxième année de lycée. Les raisons seront expliqués plus tard. Cela n'empêche qu'il est un fervent fan de la Hokkaido Nippon-Ham Fighters ! Et puis, en tant que Receveur et 4ème Batteur de son ancien lycée, il avait bonne réputation. Sa deuxième année auraient dû le mener au Koushien ! Enfin, passons.

C'est lorsqu'il eut 16 ans qu'il rencontra Jiki no Mori. La fille du patron de son père pour être exact. Lors d'une soirée entre amis, les deux avaient sympathisé...malgré leur deux ans d'écart. Oui, Jiki est plus âgée que notre cher Shigo.
L'amour vint à naître au fil du temps...Mais la famille de Shigo désapprouvait cette situation. Il craignait que à la rupture, le père de Jiki ne menace la place de la famille dans sa société. Quelle idiotie ! Tous persuadé qu'il s'agissait d'une vague amourette de passage.

C'est alors que Jiki vint annoncer la terrible nouvelle à notre ami. Elle était enceinte. Face à l'annonce, Shigo décida de prendre ses responsabilités en main. Les deux savaient que leur famille respective désapprouverait. Aussi, ils fuguèrent pour Tokkyo en "empruntant" de l'argent aux parents.
Arrivé là-bas, ils se dénichèrent un petit appart', et Shigo se mit à travailler en alternance avec le Lycée. Un lycée assez miteux aux frais peu élevé.
Travaillant pour permettre à celle qu'il aimait de vivre en bonne condition, il réussit à maintenir une vie simple. Certes, les temps furent difficiles...Mais la naissance de la petite Seisui reste souvenirs de bons nombres de souvenirs.

Peur, Joie, Appréhension, Bonheur....les contradictions habituels de quelqu'un se demandant s'il serait à la hauteur.
Il se trouvait que Seisui était une petite albinos, et demanderait donc une grande attention. Déterminé à permettre à la petite d'avoir une vie plus facile, Shigo poursuivit les études avec bien des ardeurs.
Il parvint même à entrer à Todai, en section ingénieur. Lui qui se passionnait pour la robotique rêvait de travailler dans ce domaine.

Il avait 18 ans, et déjà, Jiki attendait un nouvel enfant. Bon...disons aussi que la contraception n'est pas le sujet qu'on leur avait le mieux apprit. C'était même assez tabou...On ne leur pardonnera donc ces écarts à nos jeunes.
Et puis, pour régulariser au mieux leur situation, ils prirent la décision de se marier. Un passage à la Mairie permit cela non sans trop de difficulté, des amis servant de témoins. Simple, rapide et efficace.

Seijin vint donc au monde alors que son papa entrait à Todai. La vie poursuivit son cours...et les années défilèrent dans le même rythme endiablé.
Bien sûr, la maman travaillait aussi : à domicile. S'étant découverte des dons dans le domaine de la peinture, et des arts, elle offrait un léger revenu. Et puis, elle pouvait continuer à garder les enfants.

C'est alors que Jun naquit...deux ans après Seijin. Lui aussi montra les symptômes de l'albinisme...mais les parents étaient à présent paré. Protégé la peau, et les yeux de leurs enfants étaient leur priorité.
Obtenant son diplôme au sein de la prestigieuse Todai...Shigo décida de devenir ingénieur dans une entreprise où ils développait de la robotique...cela, de façon à obtenir un meilleur salaire. Après tout, les centres de recherche paient moins bien !
Ayant obtenu la place désiré à la Genova Corporation, à l'âge de 21 ans...Il pouvait enfin assurer à sa famille un avenir sûr, et un revenu stable. Jiki, elle-même, s'était fait un petit réseau de vente de ses peintures aussi.

Aussi, par souci de convenance, Shigo et Jiki prirent la décision de retourner à Hokkaido. Les enfants se devaient de rencontrer au moins une fois leurs grands-parents…et puis, les deux tenaient à rembourser l’argent « emprunter » lors de leur départ précipité.
C’est ainsi que la petite troupe se dirigea vers Sapporo. Jiki avait 24 ans, et était surtout une mère au foyer. Shigo avait 22 ans et était un ingénieur de la Génova. Seisui, Seijin et Jun avaient respectivement : 6, 4 et 2 ans.
Autant tout avouer…les familles ne furent pas très enjouées face à la découverte inopinée d’une telle famille ! Cependant, ils n’eurent d’autre choix que de s’y faire. Et puis, qu’avaient-ils à dire ? Le couple filait le parfait amour, était marié, et avait trois superbes enfants…même si l’albinisme est parfois assez dérangeant.
Le contact renoué, des deux côtés, la vie reprit son cours. Cependant, dorénavant, il arrivait à la petite famille de tous se retrouver.

Quoiqu’il en soit, une sortie scolaire fut organisé par l’exemple où Seisui et Seijin étaient inscrites. Un voyage à la Mer. Devant l’engouement de leurs petites, Shigo et Jiki acceptèrent que leurs petites puces participent à cette grande sortie. Dieu qu’ils auraient dû refuser, quand on y repense.
Voyez-vous, à cause de son albinisme, Seisui devait faire rudement attention au soleil. Mais voilà, les enfants de cet âge sont parfois cruel…et le fait que la petite ne se mettent jamais en maillot de bain, et reste couverte…fit d’elle les sujets de brimades.
Voulant s’éloigner, elle se faufila vers les rochers, où les vagues venaient se fracasser. Rapidement, sa petite sœur vint l’y rejoindre, accompagnée de ses amies. Ce petit groupe de filles rigola sur les rochers…et joua alors à « Chat, c’est toi l’chat » !
Participant innocemment, ce fut lorsqu’elle fut touchée par Seisui, que Seijin dérapa. Voyant sa sœur tomber en arrière, là où les vagues se trouvaient ainsi que les rochers, Seisui voulu rattraper sa petite sœur ! Mais, au final…elle chuta avec.
Les deux enfants étaient à l’eau, et légèrement sonnée à cause du choc reçu. Face à ça, les autres enfants coururent rejoindre les accompagnateurs pour les prévenir. Il faut dire qu’ils avaient interdit d’aller là-bas…
Lorsqu’ils surent, les grands moyens furent mis en œuvre. En vain…Les corps récupérés n’étaient plus en vie, le sang ni circulait plus, la mort les avait fauché par noyade.

La vie eut bien du mal à reprendre son cours. Bien sûr, les enseignants eurent leur part de responsabilité. Mais cela ne fera jamais revenir les deux petites…
De trois enfants, il ne leur restait plus que le petit Jun âgé de 6 ans. Lui qui se demandait où était passé ses grandes sœurs. Lui à qui on avait dit qu’elles dormaient. Voir la tristesse dans les yeux de ses parents le gênait…Mais la joie parvint à revenir lorsque Jiki accoucha, 3 ans après le drame, et fit une proposition à son époux.
Leur maison était grande…alors, pourquoi ne pas servir de famille d’accueil ? Bien des enfants n’avaient plus de parents…et eux, ils étaient prés à devenir ces parents !
Après avoir effectué les démarches nécessaires, leur famille fut inscrite comme famille d’accueil potentielle.
C’est alors que des triplets leur furent confié. Ils possédaient une double nationalité, mais n’avait plus de famille des suites d’un accident de voiture. Leonid, Luka et Lazar. Trois charmants petits garçons de 3 ans. Du haut de ses 7 ans, Jun prit sérieusement son devoir de Grand-Frère…Après tout, il n’y avait pas seulement Hana à présent, mais aussi trois autres petits garçons, plus jeunes que lui.
Ainsi donc la vie poursuivit son cours. Rapidement, Kakuto arriva lui aussi, avec ses 2 ans. Sa mère était morte des suites des coups de son père alcoolique…et on avait décidé de le placer chez les Kyoshin.

La joie revenait dans ce grand foyer…et une nouvelle maison dut être achetée. Une villa, pour être précise. Elle était assez grande pour accueillir encore une bonne flopée d’enfants, cela va s’en dire. Mais voilà, alors que Shigo revenait des courses avec les enfants, un chauffard arriva à pleine vitesse. Rapidement, Lazar, Luka et Kakuto. Jun prit Hana avec lui. Mais Leonid était trop loin, comme cette fois-là, avec Seijin. Ne supportant pas l’horreur, le père fonça vers celui qu’il considérait comme son fils. Il ne put empêcher la voiture de percuter l’enfant…et lui aussi, fut percuté. Il en retire d’ailleurs une cicatrice sur la cuisse, où un morceau de la voiture s’est littéralement plantée.

Mais voilà, Leonid était mort : sur le coup. Encore une fois, Shigo avait échoué…il n’avait pas put sauver son fils. Comble du malheur, on ne retrouva jamais le chauffard, qui avait tout simplement fait un délit de fuite.
Il fallut prés de 3 ans avant que la famille ne décide à accueillir un nouvel enfant. 3 ans pour réapprendre à vivre avec la douleur de la perte d’un enfant de 7 ans à peine. L’enfant qui vint fut Hinata, âgé de 6 ans alors. Un petit orphelin…orphelin depuis toujours et qu’on ballotait au fils des années. Il fut accueillit et rapidement intégré au reste de la famille. Après tout, les différences d’âge ne sont pas les plus grandes qui soit ici bas.

A présent, la famille s’est encore agrandit. Milena a rejoint tout le monde quand elle avait 1 an. Mayu rejoignit elle aussi la famille l’année de ses 2 ans. Yûki et Haru arrivèrent, comme les frères qu’ils étaient, l’année de leur 5 et 6 ans respectifs. Asahi et Hinoiri arrivèrent à l’âge de 2 ans.
Cependant, il y a de cela un an…Une maladie emporta la douce Jiki. Un cancer généralisé pour être précis. La famille tente de se remettre, mais il n’est jamais facile pour un enfant de perdre une mère…et pour un homme de perdre sa femme…
A présent, seul le temps permettra à cette famille assez original d’évoluer…d’oublier, sans jamais cesser d’aimer.




• Vous •
• Prénom: Je garde pour moi ^^ Nah !
• Âge: Bientôt 19 !
• Votre expérience rp: Cela fait 5 ans que je rp de façon régulière ^^
• Comment avez-vous connu le forum ?Partenariat avec Ishtar ^^
• De quel manga est originaire le personnage de votre avatar ? Je ne sais pas, désolé. J’ai trouvé l’image sur Danbooru, et le nom du perso ne s’y trouvait pas. Je cherchait un homme mûr de la trentaine, voir, quarantaine donc bon ^^’
• Code du règlement : [Validé par le favori de Shinishi]



[Je vous mettrais plus d'infos sur la famille si vous voulez. Les âges actuels, et un récapitulatif des prénoms. Certains membres ont l'âge d'être joué...si cela intéresse des gens...donc bon, voilà quoi. Je pense avoir fini sinon ^^'
En terme de revenu, le mister n'est pas richissime, surtout avec 12 enfants dont 6 en bas âges. Il a un mode de vie modeste...les ingénieurs sont quand même assez bien payé lol]
Mar 8 Fév - 11:36
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Méandres d'Alexander Dark :: Catégorie 02 :: Opus Luna :: Shigo Kyoshin-
Sauter vers: