Sophie Savage recherche un partenaire particulier.
Nathorod recherche d'anciens compagnons de voyage !
Sarah Vermeil recherche sa sœur jumelle.
Xander Thrace recherche sa mère et sa sœur Mythique.
Rydhal recherche des Employé·e·s.
Vous cherchez vous aussi ? Il suffit d'aller ici !

10 Validés

12 Validées

15 Validés

17 Validées

5 Validé·e·s



 

Fiche de Présentation

 :: Titre visible ou non ? :: Contenu Migoto no Shima :: Mes Personnages :: Ankoku Suzu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Admin
Messages : 97
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 27
Localisation : TEST01
FICHE D'IDENTITÉ DE ANKOKU SUZU
Une petite présentation de toi, s'il te plait...

Nom : Ankoku
Prénom : Suzu
Âge : 34 ans

Statut : Libre
Clan : Non-Concerné...continuant d'hésiter entre Kami no Shoshi, et sa Sœur.
Pouvoir : On peut dire que Suzu reste un cas bien étrange. Un être qui n'a que peu, pour ne pas dire aucune, conscience de son propre pouvoir de persuasion. La voix de Suzu possède un quelque chose d'enchanteur. Les intonations de sa voix interagisse avec les émotions de ses interlocuteurs...
Ainsi, son rire rend-il forcément euphorique. Ses pleurs rendent-ils triste. Sa froideur vous fera vous sentir mal, en danger.

Son "autre" pouvoir est bien étrange. En fait, il est apparu pour compenser le grand point faible du jeune homme : sa cécité. Quelques années après avoir perdu le sens de la vu, le mister développa une ouïe surhumaine, et un fort sens de l'odorat. C'est d'ailleurs ce qui lui permet de ne pas trop sentir son handicap, pourtant des plus lourds.

Race : Ainoko du Bouc, tout comme sa sœur.
Sexe : Masculin, à n'en pas douter.
Sexualité : Nous dirons bisexuel...en fait, il est difficile de trop savoir, Suzu restant un grand enfant.

...Et si...Nous faisions plus ample connaissance?
Physique : Aussi délicat que le son d'une clochette...Oui, Suzu est d'une taille plus qu'acceptable, un bon mètre 80. Son teint de lait donne l'illusion d'un être fétiche sans réelle force physique. Généralement, il arrive qu'on le prenne pour un esclave, lui et son amour pour les colliers, les bracelets et autres bijoux en piques et en chaines. Aveugle depuis pas mal de temps maintenant, le jeune homme à prit l'habitude de cacher ses yeux morts derrière un bandeau, accentuant son charme si irréel.
Digne possesseur d'une chevelure lunaire, on dénote tout de même l'existence de deux cornes de bouc, significatives de sa race. Cependant, si celle de droite est intacte, celle de gauche se trouve cassée, comme si on l'avait coupée. La couleur de ces bois est proche du bordeaux, ce qui agrémente d'une touche de mystère, les traits fins et délicat du visage de porcelaine, aux fines lèvres vermeilles.
Caractère : Un vil manipulateur qui cache son jeu derrière une attitude nonchalante ? Plus ou moins...
Suzu cache constamment ses pensées et son jeu, derrière de délicats sourires, un style extravagant, ou une attitude totalement décalée vis à vis de la situation.
Donnant à tous l'illusion d'un simple d'esprit, un peu fou, il n'en reste pas moins perfectionniste, maniaque, rusé, vigilant, calculateur et intelligent. Ayant pour passion première la défaillance d'autrui, il trempe dans pas mal d'affaires louches, et surtout, illégales. Cela lui offre une certaine ampleur dans les milieux mafieux, surtout que son nom lui permet une plus grande clientèle.
Agissant pour ses intérêts, on peut aisément le qualifier d'avare et d'égoïste...seulement, il cède facilement à sa Grande-Sœur, avec qui il agit comme un tout petit garçon de 9-10 ans.
En effet, si sa cécité l'a rendu plus vigilant sur ce qui l'entoure, elle l'a aussi rendu dépendant de quelqu'un, spirituellement parlant. Cette personne, il s'agit de Yuki, sa Grande-Sœur. Depuis lors, il est à la limite de la vénération envers elle...mais cela ne l'empêche pas d'être une personne extrêmement pur, tout en liant l'impureté au fond même de son âme...dans les ténèbres de sa vie, lui, l'aveugle privé de lumière divine.

Histoire : Tout commença au sein de la "noble" famille Ankoku. Dernier des enfants de l'ancien chef, Suzu avait tout du petit moutin noir, à l'exception du fait qu'il était un garçon. De nature malicieuse, joueuse, et pure, son père désespérait de le voir devenir, un jour, un Ankoku digne de ce nom.
Cependant, le talent inné du jeune garçon pour l'économie, et les mathématiques, le sauva. Il reçut, à partir de cet instant précis, un enseignement rigoureux dans la politique économique et tous ce qui pouvait alors devenir un atout pour le milieu familial. Mais voilà, ce genre de concept pour un enfant de quelques années seulement...c'est trop !

Un jour, alors que le petit Suzu de 6 hivers allait se promener, son univers se brisa. L'homme, ayant pour devoir la protection du jouvenceau, était en réalité un agent infiltré des forces Armée de la Race Humaine. Oh ! Il s'agissait bien d'un ainoko, mais un ainoko payait pour par les humains...Pour quoi ? Kidnapper l'enfant d'un haut dignitaire du système politique de l'île.
Dés lors, on fit du chantage à son père...mais, il ne faut pas croire que sa séquestration fut rose. De part son appartenance à la famille des Ténèbres, haït pour bien des raisons qu'ignoraient alors l'enfant, notre innocente clochette fut battue. On lui scia une de ses cornes, symbôles d'appartenance à la lignée principale. On lui brula les yeux au fer chauffait à blanc...d'ailleurs, la dernière vision qu'il eut fut le visage triomphant de son bourreau, et, le long morceau de métal rougeoyant s'approchant inexorablement de ses iris rubellites.

Ce traitement innommable, notre petite créature douce et innocente en vint à la subir pendant prés d'une semaine. Il avait fallu une semaine aux Forces Spéciales des Kaijuu pour retrouver l'enfant, et ses kidnappeurs. D'ailleurs, ces derniers seraient, pour la plupart mort. Seul leur chef, un mercenaire, serait toujours en vie, purgeant une peine d'une vie d'esclavage.
Mais voilà, Suzu était aveugle, et briser. Il avait perdu ce délicat sourire qui faisait de lui le souffle de pureté. Il n'était plus que l'ombre de lui-même, renfermée dans des ténèbres meurtrissantes.

Son père le rejeta. A quoi pouvait bien lui servir un fils aveugle, et faible ? A rien, si ce n'est être une tare. Sa mère ? Comme si elle savait qu'elle avait des enfants...
C'est dans cet état d'esprit que l'enfant fut prêt à mettre fin à ses jours...Quand une douce lumière le sortit de son enfer. Il s'agissait de Yuki, sa grande-sœur. Son père l'avait toujours empêchait de voir, et de parler, à Yuki. Pourquoi ? Soi-disant qu'elle n'en valait pas la peine, qu'une femme n'avait rien à faire dans la branche principale des Ankoku. En obéissant jeune homme, Suzu n'avait jamais cherché à connaitre sa Sœur. Grand tord lui en fasse...car ce fut elle qui devint son unique raison de vivre, sa bouée de sauvetage. S'accrochant comme un forçons à l'image de Yuki, il en vint à voir apparaitre un sentiment de dépendance vis à vis de la froide créature. Dans le rejet qui était le leur, ils jouèrent la carte de la ruse, de la manipulation.

Suzu n'était plus un enfant...ou du moins, il le redevenait uniquement en compagnie de sa sœur. Étant devenu plus calculateur, manipulateur, méthodique et perfectionniste dans ses manières de faire, il attira de nouveau le regard de son père.
Ce dernier n'en croyait pas ses yeux, et, avec fierté, il remit Suzu en tant qu'égale de ses frères. Yuki, elle, devait monter en grade comme n'importe quel sous-fifres...malheureusement.
Cependant, le "coup d'état" prit place. Yuki s'empara de la place de Chef de Famille, et Suzu fut le seul de ses frères qu'elle laissa en vie. Il adorait sa sœur, et, au fond de lui, il espère que ce sentiment soit réciproque.

A présent, Suzu s'est plus ou moins retiré des affaires familiales. Ayant décidé de s'amuser, et de vivre pleinement sa vie, il a ouvert sa propre boutique : "L'Eden Glittering" ou encore "L'Eden Étincelant".
Vulgaire Sex-shop, il lui sert de couverture pour des trafics de drogues, d'armes et d'esclaves 100% clandestins. Baignant dans les milieux louches, il a gardé contact avec sa sœur, mais se refuse à se mêler aux affaires politiques du moment !

Tu as évolué ? ...Raconte-nous donc !
Certain diront que seulement 4 ans se sont écoulés. Il ne peut y avoir de grand changement en quatre ans ? Permettez-moi d'en douter !

Suzu a changé, beaucoup changé même. Ce jeune bouc au comportement si étrange n'a que peu évolué physiquement. Ses cheveux sont devenus bien plus long, lui arrivant désormais dans le bas des fesses. Mais il n'a pas perdu sa manie de les laisser détacher, libre comme l'air de Dame Arashi.
En terme de style vestimentaire...il n'y a que pour le travail qu'il fait des efforts. Lorsqu'il s'agit d'affaires, le mister prend la peine de revêtir des costumes trois-pièces...même s'il n'ôte en rien ses étranges chaînes, colliers ou bracelet. Et puis, ses bandeaux ne sont plus le seul moyen qu'il utilise pour cacher les cicatrices de ses yeux...parfois, d'épaisses lunettes noires lui suffise.

En terme de caractère...Suzu avait réussit, en trois ans, à devenir moins dépendant de sa tendre et chère Grande-Sœur. Cela fut rendu possible de part l'essor que prit sa petite entreprise. L'Eden a des affaires florissantes, et les entrées d'argent ont toujours fait sourire ce grand enfant. Tous le monde possède son défaut, dirons-nous.
Cependant, un doute s'empare de plus en plus de notre jeune Bouc. Nao Kaze...un nom si bien agencé. Le Vent Pur d'un Lointain Printemps. Kanata Haru a, parfois, l'âme d'un poète.

Mais voilà, Haru est un vieil ami, et les croyances de ce-dernier vont dans le sens de celle de notre douce clochette. Le pauvre est tiraillé entre les Kami no Shoshi, et sa sœur bien aimé.
Elle...si froide envers les autres, si douce avec lui. En sa présence, il oubli qu'il n'est plus un enfant. Il s'oublie, et laisse celui qu'il est à la surface. Mais, est-ce la vrai surface ?

Jour après jour, Suzu se sent étrangement oppressé. Il a un mauvais pressentiment sur le devenir des siens, et craint pour sa Petite-Sœur Chérie : Night...et sa Grand- Sœur Adorée : Yuki. Il sait que l'heure où ce qu'il a emprisonné au fond de son esprit devra être libéré. Il sait que le "Lui" qui a manigancé jusqu'à la Mort de ses Frères et de son Père n'est plus si loin de la surface...

Mais, pour le moment, profiter des rares moments de joie est tout ce qui l'importe. Et puis, Night lui a dit...Le temps lui dira quel camps choisir...et seulement le temps, accompagné des Dieux.

De Toi à nous...Dit nous tout
Code : Ok, by Hebi no Kajin
A combien s'élève le Nombre de Membres du Conseil ? Et comment s'appelle le groupe de Dissidents principale de l'île ? Ok, by Hebi no Kajin.
Lun 7 Fév - 8:40
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Méandres d'Alexander Dark :: Titre visible ou non ? :: Contenu Migoto no Shima :: Mes Personnages :: Ankoku Suzu-
Sauter vers: